Veuillez cliquer ici pour suivre l'institut du bosphore seminaire annuel

L'Institut du Bosphore dans les médias

5e séminaire de l’Institut du Bosphore

13-09-2013 - Aujourd’hui la Turquie

Par Clémence Guerrier

 
À bien des égards, les relations entre la France et la Turquie sont ténues. Et compliquées. Afin de les comprendre, mais aussi de les développer, l’Institut du Bosphore organisait son cinquième séminaire annuel, intitulé « Europe, France, Turquie : l’heure des choix », les jeudi 12 et vendredi 13 septembre.
 
À cette occasion, Bahadır Kaleağası, président de l’Institut du Bosphore, a rappelé l’importance pour la Turquie d’intégrer l’Union Européenne, « alors même que nous fêtons le cinquantième anniversaire des accords d’Ankara, établissant une association entre la Turquie et l’Europe. » Bien plus, le président a insisté sur la nécessité « pour la Turquie et la France de partager des intérêts communs, tant d’un point de vue économique, politique mais aussi culturel ».
 
À l’occasion d’une table ronde animée par le journaliste Bernard Guetta, les différents intervenants ont pu livrer leurs points de vue sur une éventuelle adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Ainsi, Karine Berger, député PS et spécialiste en économie, invite « la Turquie a davantage taper du poing sur la table » pour participer plus activement aux prises de décisions au sein de l’Union européenne. La journée s’est clôturée par un dîner de Gala au Jardin de France. L’occasion de souder encore davantage les relations entre la France et la Turquie, entre deux pays situés à chaque extrémité du continent européen.
Mécène Principal
axa
Mécènes Institutionnels
Plan Du Site